À votre place, je le laisserai grandir avec son ombre chaque année un peu plus épaisse sur les murs de votre chambre qu’on appelle la vôtre

Dessin en négatif d'un arbre en cage
À votre place, je le laisserai grandir avec son ombre chaque année un peu plus épaisse sur les murs de votre chambre qu’on appelle la vôtre,
dessin sur papier carbone, 138 × 309 cm, 2019

La trace d’un arbre préservé ou emprisonné apparaît par transparence, par retrait de la matière.
Aussi, je donne à le voir en négatif comme une fragilité à préserver.