À propos

Autoportrait, Alison Vignault, 2018

Autoportrait, 2018

Ma réflexion s’inspire et découle de mes photographies, une pratique qui m’accompagne au quotidien depuis 2011. Je capture mon propre temps et mes proches, le plus souvent dans l’espace de notre intimité.

L’argentique me permet une contemplation, une lenteur, en même temps qu’une certaine acuité. Cette économie de moyens me pousse à être attentive au moindre instant qu’il m’intéresserait de capturer. Quelque chose peut se mettre en place et s’évanouir d’une seconde à l’autre; j’accepte alors le risque que ce soit parfois insaisissable.
« Je ne cours pas après une photo, au contraire elle arrive. » – Jacques-Henri Lartigues
L’intimité, le regard, que je retrouve dans les travaux de Nan Golding et Vivian Maier, dépassent leur époque et leur environnement et me parlent particulièrement.

Je manipule également des matériaux que je choisis pour leur évolution et leur impermanence comme la cire, le plâtre, le calque ou des «  rebuts  ». Laurence de Leersnyder et Katinka Bock m’inspirent beaucoup, et plus singulièrement encore Eva Hesse, de par son rapport avec la matière, les formes, la temporalité et son histoire personnelle.

J’explore l’aléatoire et les choses ténues pour donner forme aux « imperceptibles ». La manière et la trace du processus restent volontairement présentes dans mes pièces pour qu’elles ne «  mentent  » pas. L’essence brute des choses m’importe beaucoup; j’aime savoir qu’elle se manifeste sans qu’on puisse vraiment le contrôler.

My artistic reflection is mainly inspired by my work in film photography, a practice that has been part of my daily life since 2011. I capture my own time, my close relatives, in our intimacy in most cases.

Film photography incites me to contemplate and to have a certain visual acuity in the same time, because of precision and few means. I am ready for any instant that I would like to capture. But something could be taking shape and fade right away; then I accept the risk that it can be intangible.
« I don’t run after a photography but rather, it comes to me » – Jacques-Henri Lartigues
Intimacy and gaze, that I find in Nan Golding’s and Vivian Maier’s works, actually surpass their time and their environment; these works speak to me.
I also use wax, plaster, tracing paper and recovered materials; all these materials choose for their changing and impermanence properties. Eva Hesse especially inspires me in how she deals with materials, shapes, temporality and her personal life. Other sources of inspiration also come from Laurence de Leersnyder, Katinka Bock.

I explore the random and the tenuous, and I attempt to set the unnoticed forward. I keep all of the process traces and show the way it is made in order for it not to «  lie  ». The essence of things is important for me – I like to see it manifest without it necessarily being controlled.

alisonvignault@gmail.com
Portfolio

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer